Une douleur est souvent un signal que quelque chose ne va pas, que l’on doit écouter notre corps. 

La définition de la douleur : c’est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes.

1) Le critère # 1 pour le retour au sport est la douleur. Il faut que la douleur soit absente ou d’une intensité assez basse pour la tolérer. Une douleur trop forte pourrait inhiber la force musculaire et amener un risque de blessure. Le mythe  »no pain, no gain » est faux et il ne faut pas s’entraîner dans la douleur.

2) La mobilité doit être suffisante pour les mouvements. Par exemple, lors d’une blessure au genou, l’athlète doit avoir une mobilité suffisante au genou pour pouvoir le plier et le déplier.

3) La force musculaire doit être suffisante pour effectuer le sport. Par exemple, les muscles du dos et de la cuisse doivent être assez forts pour pouvoir effectuer des sauts en patinage.

4) Pas de signes et symptômes neurologiques. Suite à une commotion cérébrale, nous devons être très progressifs pour les athlètes qui souffrent de maux de tête, étourdissements, fatigue, etc. 

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information!

www.accesphysio.com